23 pilotes et hôtesses de l’air confessent les secrets les mieux gardés et toutes les choses que vous ne savez pas lorsque vous prenez l’avion


--------- Publicité ---------

Vous pensiez tout savoir de ce qui se passe quand vous prenez l’avion ? Eh bien, vous allez sans doute tomber de haut. Sur la plate-forme communautaire Reddit, un internaute a posé cette question :

“Stewards, hôtesses de l’air, pilotes, ingénieurs, pouvez-vous nous révéler quelques secrets que les passagers ne savent pas lorsqu’ils prennent l’avion ?”

Le post s’est vite emballé, et bientôt, de nombreux internautes se sont mis à y répondre. Des pilotes, personnel de bord mais également des employés d’aéroport ont raconté des petites anecdotes ou des choses que peu de personnes connaissent, notamment à propos de ce qui se passe derrière la porte du cockpit. Voici une petite sélection des plus intéressantes réponses…

1. La vérité derrière l’interdiction d’utiliser des appareils électroniques à bord

« Je suis pilote. Et je peux vous dire que quand on vous oblige à éteindre vos appareils électroniques dans l’avion, c’est en réalité totalement inutile. Dans les avions modernes, les cabines de pilotage et les appareils sont heureusement protégées des interférences magnétiques qui ont lieu en l’air et qui sont autrement plus importantes que les ondes produites par un malheureux téléphone portable. »

« Votre portable ne va pas affoler les appareils et causer le crash d’un avion, de toute façon il y a toujours des personnes qui oublient d’éteindre leur téléphone. Par contre, si tout le monde « oublie », cela peut-être énervant pour le pilote car cela fait du bruit lorsqu’ils essayent de communiquer par radio avec la tour de contrôle. »

2. Les pilotes passeraient une bonne partie de leur temps en train de dormir

« C’est pour cela qu’il y a deux pilotes, ils dorment à tour de rôle. Mais assez fréquemment, il arrive qu’on se réveille et qu’on trouve son copilote endormi… En vol de toute façon, le pilotage automatique prend le relais et il faut juste surveiller (hors période de décollage et d’atterrissage). Cela n’a donc rien de dangereux, c’est même recommandé de dormir à intervalles réguliers. »

3. Les atterrissages brutaux ne sont pas causés par des pilotes inexpérimentés : c’est fait exprès.

« Quand vous sentez un atterrissage brutal par mauvais temps, ce n’est pas par manque de compétence de la part du pilote, au contraire : c’est tout à fait intentionnel. Si la piste est couverte d’eau, l’avion doit toucher le sol fortement de manière à adhérer au maximum et à ne pas partir en aquaplaning. »

« J’ai un collègue pilote qui aime à dire cette phrase : ‘’un atterrissage n’est finalement rien d’autre qu’un crash contrôlé’’ »

--------- Publicité ---------
1 sur 8



------------ Publicité ------------