À 90 ans, elle a fait le choix de voyager et de profiter du reste de sa vie plutôt que de rester dans un hôpital à soigner son cancer


--------- Publicité ---------

Pendant de nombreuses années, Norma, 90 ans, et son mari Leo, ont vécu dans leur humble demeure dans le nord du Michigan. Mais en seulement une semaine, leur petit bonheur a volé en éclats…

Après 67 ans de mariage et d’amour, Leo a d’abord été transféré à l’hôpital, où son état s’est dégradé suite à des complications médicales. Et lors d’un examen de routine, deux jours après la mort de son mari, Norma découvre du sang dans son urine. Les médecins lui diagnostiquent un cancer de l’utérus, 48 heures seulement après la disparition de Leo. À 90 ans, elle se retrouve dans le bureau du médecin pour choisir son traitement.

Mais après mûre réflexion, Norma prend tout le monde de cours en refusant de se soigner. « J’ai 90 ans, je veux vivre à fond le temps qu’il me reste et je partirai ensuite » dit-elle. Un peu abasourdis, le médecin et l’interne présents ce jour-là ne savent pas comment réagir. Il se retourne vers le fils et la fille de Norma, et leur demandent de clarifier la situation. Ce à quoi ils répondent : « Nous la soutenons à 100% dans sa décision. »

Ne pas se soigner et vivre à l’hôpital d’accord, mais qu’allait-elle devenir ? Tout d’abord, il était hors de question qu’elle aille s’installer dans une maison de retraite. Ensuite, elle n’allait pas retourner dans la maison où elle habitait avec son mari, où ils avaient passé plus six décennies ensemble. Du coup, la solution était toute trouvée : partager sa dernière expérience de vie avec ses enfants, qui possèdent un camping-car.

Tout le monde s’accorde sur la meilleure option, celle de partir sur la route ! Norma ne ressent encore aucune douleur, son esprit et ses idées sont toujours clairs, elle adore l’aventure et est particulièrement facile à vivre. Toutes les conditions sont réunies pour un dernier voyage remplis de souvenirs merveilleux.

Devant un tel projet, le corps médicinal aurait pu montrer quelques réticences. Mais ça n’a pas été le cas, bien au contraire. Voici les mots prononcés par le médecin de Norma : « En tant que personnel soignant, on voit des traitements de cancers tous les jours. Et je peux vous dire que malgré la chimio, les maisons de repos, il n’y a souvent aucune garantie de succès à l’opération pour retirer la tumeur. Vous faites exactement ce que j’aurai fait si j’avais été à votre place. Alors ne vous souciez que d’une seule chose : profiter du voyage ! »

--------- Publicité ---------
1 sur 6



------------ Publicité ------------