Dismaland, le parc de Banksy, transformé en abri pour les réfugiés


--------- Publicité ---------

Après avoir fermé ses portes ce week-end, Dismaland est prêt à être transformé en abri pour les réfugiés de Calais. 

Le 19 août dernier, l’artiste Banksy surprenait avec une installation dystopique, Dismaland (“pays du malaise” en français). Désormais fermé au public, le parc d’attractions, construit à Weston-super-mare en Angleterre, va être démantelé, et les divers matériaux vont être envoyés à Calais, où la structure sera recyclée en abris pour les migrants.

(Photographie: Dismaland)

D’un atout économique à une nécessité sociale

Banksy a dévoilé ses intentions concernant le futur du lieu, en postant sur le site du projet une superposition d’un camp de réfugiés devant la silhouette déchiquetée du célèbre château Disney.

En légende, Banksy explique :

Bientôt… Dismaland Calais.

Les poutres et les fixations qui constituaient Dismaland sont acheminées vers la “jungle” de Calais pour être transformés en abris. Aucun ticket ne sera disponible en ligne.

Le projet du street-artist britannique a rapporté entre sept et vingt millions de livres à la petite station balnéaire et au comté du Somerset, dans le sud-ouest de l’Angleterre. Il peut dorénavant exister pour le bien des plus nécessiteux.

Aux côtés d’une citrouille accidentée prise en photo par une nuée de photographes (en référence à la mort Lady Diana sous le pont d’Alma) ou encore d’un orque qui s’évadait des toilettes, une barque miniature flottait dans un petit bassin. Débordant de migrants, elle constituait l’une des pièces les plus provocatrices du projet de Banksy.

Source : konbini

--------- Publicité ---------



------------ Publicité ------------