La monogamie pourrait bien être un concept contraire à notre nature !


--------- Publicité ---------

Une nouvelle étude menée par un psychologue estime que la monogamie est plutôt contraire à notre nature. La science sert parfois à nous apporter des bonnes excuses.

Nos contes de fées en vantent les mérites, les thérapeutes la recommandent et nos parents n’imaginent faire autrement. La monogamie est naturelle chez les humains, ou du moins, c’est ce qu’on nous a toujours fait croire.

Les relations libres et le polyamour sont en plein essor, presque la moitié des mariages se conclut par un divorce et le nombre de personnes trompées par leur conjoint est au plus haut. On a de plus en plus l’impression que la monogamie n’est pas innée, mais construite socialement avant de nous être transmise, qu’elle est un acquis plutôt qu’une tendance biologique.

Bien que des recherches antérieures suggèrent que la monogamie et la polygamie sont aussi naturelles l’une que l’autre pour l’être humain, le psychologue David P. Barash estime que nous sommes en fait programmés pour être plus libres dans notre vie sexuelle que dans notre vie sociale. En d’autres mots, nous avons tendance à avoir des relations longues et exclusives, mais en ce qui concerne le sexe, avoir plusieurs partenaires correspondrait plus à notre biologie.

--------- Publicité ---------
1 sur 2



------------ Publicité ------------