Tokyo se lance dans la course à la tour la plus haute du monde


--------- Publicité ---------

Si le projet Sky Mile Tower aboutit, la capitale du Japon détiendra peut-être d’ici quelques années le record de la construction la plus haute du monde. 

La guerre “à qui aura la plus grande tour” dans son pays continue. Et comme si la concurrence entre les Émirats Arabes Unis, l’Arabie Saoudite et l’Irak n’était déjà pas assez rude, voilà que le Japon s’apprête à se lancer dans la course à l’édifice le plus haut jamais construit.

Selon BFM, Tokyo envisage d’accueillir le chantier de la Sky Mile Tower, une tour de 1 700 mètres de hauteur, qui pourrait abriter 55 000 résidents. Cette tour serait quasiment deux fois plus haute que celle qui détient pour l’instant le record du monde, la Burj Khalifa, érigée à Dubaï aux Émirats Arabes, haute de 828 mètres.

Ce projet, mené par l’illustre cabinet d’architecture new-yorkais Kohn Pedersen Fox Associates, rivalise avec des programmes existants déjà très ambitieux. À Djeddah, la construction de la tour du Royaume (1 001 mètres), commencée en 2014, avait placé l’Arabie Saoudite en pole position dans la course à la plus haute tour de la planète. Mais elle avait été vite dépassée par l’Irak qui, en novembre 2015, annonçait le chantier impressionnant d’“une ville à la verticale”, culminant à 1 152 mètres, à Bassora.

Y a-t-il un risque ?

Jusqu’où cette compétition “à qui aura la plus grosse haute” pourra mener les puissances mondiales ? Y a-t-il un risque que chutent ces tours, sans prendre en compte les catastrophes naturelles ? La question peut se poser quand on sait qu’à Dubaï, au niveau du dernier étage (le 163e), le vent peut faire “bouger” l’immeuble dans un mouvement d’une amplitude de 2 à 4 mètres, d’après Studentspulse.com.

Interrogé par le site, l’ingénieur Jason Garber explique même qu’on peut “entendre le bâtiment craquer” s’il bouge trop. Pis, il affirme qu’“il existe un risque pour que les gens deviennent carrément malades”. Donc, même si vous n’avez pas le vertige, attention au mal de mer si vous vous installez dans un appartement à plus de 1 kilomètre de haut.

Source : konbini

--------- Publicité ---------



------------ Publicité ------------